La proportion des Français inquiets pour leur retraite toujours en hausse, l’assurance vie et l’immobilier en tête des solutions choisies.

 L’an dernier, le gouvernement Ayrault a décidé d’une réforme des retraites qui n’a manifestement pas convaincu les Français.  Selon un sondage du CSA rendu public le 11 février, deux tiers d’entre nous se déclarent inquiets quant à la pension qu’ils percevront.

 Cette proportion ne cesse de monter ; en effet depuis 2011, cela représente 9% de la population en plus (57% en 2011).

 

 Ce chiffre d’ordre global est accru chez les jeunes et dans les catégories sociales plus vulnérables financièrement. En effet, 81% des 18-24 ans s’interrogent sur la viabilité de ce système et sur le montant de la pension qu’ils percevront, 80% chez les employés et 72% chez les ouvriers.

 Si on regarde du côté des solutions que mettent en place les Français, un sur deux déclare mettre de côté de l’argent à titre personnel pour financer ses vieux jours. Un chiffre en repli de 8 % depuis 2010, signe que la crise amène les ménages à faire des arbitrages difficiles entre le présent et l’avenir.

 Le meilleur produit d’épargne élu à cette fin est l’assurance-vie (pour 32% des personnes interrogées), devant le Livret A (14%), les contrats Madelin et la Préfon (6%), le PEA (6%) ou le PERP (6% également).

 Bien entendu, l’immobilier n’est pas inclus dans les réponses, l’enquête portant exclusivement sur l’épargne financière.

 Rappelons que l’immobilier constitue la part principale du patrimoine des Français. En effet, les terrains bâtis et les logements pesaient fin 2012 plus de 7.000 milliards d’euros dans le patrimoine brut des ménages français d’après l’Insee contre 4.242 milliards d’euros pour les actifs financiers.